» Quelque chose qui était mince, âpre, plat, glacé, gluant et vivant, venait de se tordre dans l’ombre autour de son bras nu. Cela lui montait vers la poitrine. C’était la pression d’une courroie et la poussée d’une vrille.  » (Citation de Victor Hugo)