« Le continu lisse, donc, abolit le temps, ou plutôt le temps dans le continu est illisible, inabordable. Le continu est donc un tout unique remplissant & l’espace & le temps. Nous retrouvons Parménide. » (Citation de Iannis Xenakis)

(HiDA en vue : le nombre d’or s’observe dans la musique de Xenakis…)