La Première Guerre mondiale est un épisode terrible de l’Histoire. La Grande Guerre a, en effet, été un cataclysme pour l’ensemble de l’Europe qui s’est retrouvée, il y a seulement 100 ans de cela, en proie aux plus féroces affrontements qu’elle ait jamais connus. Des millions de soldats ont vécu l’horreur au quotidien dans les tranchées et le conflit s’est achevé en 1918 sur un effroyable décompte : quinze millions de morts !

 A l’heure des commémorations du centenaire de cette guerre, comment décrire cette atroce réalité aux jeunes ? Comment leur enseigner le nécessaire devoir de mémoire ?

 Le témoignage du poète-soldat, Giuseppe Ungaretti, est de ceux qui, dans l’horreur, attestent de l’urgence d’écrire et de ceux qui savent dire l’indicible. C’est sous l’uniforme, sur le front italien mais aussi sur le front français, que sont nées ses poésies les plus limpides et les plus poignantes.

 Les élèves de 3ème de section européenne italien ont appris, au travers de cet auteur, beaucoup de choses sur la vie des soldats durant ce conflit. Regardez leurs travaux d’hommage en pièces jointes !